Coronavirus : émission spéciale du vendredi 31 juillet

31 juillet 2020 - 1429 vues
Télécharger le podcast

Le virus circule toujours ! Toutes les nouvelles de l'épidémie de coronavirus dans notre émission hebdomadaire, avec aujourd'hui :

- Bruno Noury, maire de l'Ile d'Yeu

- Dr Isabelle Alix, coordinatrice du centre de santé local

Résumé de l'émission :

➡️ Tout d'abord concernant l'épidémie, un nouveau cas avéré de Covid-19 a été identifié sur l'Ile d'Yeu. Il s'agit d'une personne travaillant au centre équestre des Violettes, celui-ci a été fermé en attendant le résultat des tests des personnes contact, qui ont été immédiatement confinés à domicile. Le cirque présent cet été et en lien avec le centre a également suspendu ses représentations.

C'est l'ARS qui se charge de tracer les cas contacts, ceux-ci sont dits "à risque" s'ils ont été en contact rapproché avec une personne contaminée pendant au moins quinze minutes et sans moyens de protection. À partir de trois cas contacts dépistés positifs, on parlera de "cluster".

➡️ Parmi les autres moyens de test, celui des eaux usées a commencé lundi. Bonne nouvelle, le résultat est négatif ! Mais attention, les prélèvements réalisés à la station d'épuration concernent uniquement les habitations reliées au tout-à-l'égout, ça n'en reste pas moins une très bonne nouvelle. D'un coût de 200€, ce test sera renouvelé tous les lundis jusqu'en septembre, pour suivre l'évolution de la circulation virale.

➡️ Le dépistage massif de l'ARS est prévu les 6 et 7 août prochains, toutes les infos sont à retrouver sur notre article dédié. Le Dr Isabelle Alix souhaitait néanmoins apporter des précisions, le test PCR ne fait pas mal mais est assez désagréable, il dure environ 10 secondes et peut faire pleurer car l'écouvillon est enfoncé assez loin. A titre de comparaison, le centre de santé local peut seulement effectuer 6 à 8 tests par jour.

➡️ Actuellement, il n'y a aucune personnes hospitalisée du coronavirus à l'hôpital local, et aucune évacuation sanitaire pour des cas graves n'a été réalisée, contrairement à certaines rumeurs. On note cependant une baisse de la moyenne d'âge des personnes atteintes, mais également une baisse de la virulence du virus. Le Dr Alix se veut rassurante quant à la propagation du virus sur l'île.

➡️ Selon Bruno Noury, le fait d'avoir imposé le masque dans les commerces dès le déconfinement a permis de ralentir considérablement la circulation du virus sur l'île. Il insiste toujours sur le respect strict des gestes barrières "si en France, tout le monde avait fait bien attention, il n'y aurait pas de reprise épidémique". Avec le dépistage massif et les tests réguliers sur les eaux usées il espère pouvoir suivre du mieux possible l'évolution de l'épidémie.

➡️ Question d'auditeur : Si un cas est identifié dans une entreprise, est-elle obligée de fermer ?

NON, cependant, si des collègues ont été identifiés comme cas "à risque", une fermeture sera recommandée au moins le temps d'effectuer les tests et de recevoir les résultats.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article