Déconfinement : émission spéciale du vendredi 17 juillet

17 juillet 2020 - 4029 vues
Télécharger le podcast

Toutes les nouvelles du Covid-19 et du déconfinement à l'Ile d'Yeu dans notre émission hebdomadaire, avec aujourd'hui :

- Bruno Noury, maire de l'Ile d'Yeu

- Adjudant-chef Richard Van Weymeersch, commandant de la brigade de Gendarmerie de l'Ile d'Yeu

- Dr Marc-Antoine Larvor, médecin généraliste et président de la CME de l'hôpital local

- Dr Michel Woessner, médecin généraliste du centre de santé et médecin-pompier

Voici le résumé, il ne vous empêche pas d'écouter l'émission dans son intégralité, pour avoir plus de détails :

➡️ Tout d'abord sur la situation sanitaire, le Dr Larvor constate une hausse de la circulation virale sur l'île, avec 8 à 10 tests effectués par jour. En effet, depuis la semaine dernière 3 cas ont été dépistés positifs au Covid-19 (dans 2 foyers distincts), il s'agit de personnes en vacances sur l'île ayant été auparavant en contact avec des personnes malades. Deux d'entre eux ont développé des symptômes de la maladie, sans gravité, et le dernier est asymptomatique, ils sont tous confinés à leur domicile. "La vigilance reste donc de mise" insiste le Dr Larvor, il rappelle l'importance du respect des gestes barrières et la situation sanitaire fragile de l'île. Pour les personnes touchées par le coronavirus voulant s'isoler de leur famille, l'ancien presbytère de Saint-Sauveur à été aménagé pour les recevoir, il n'a pour l'instant pas servi.

➡️ Le Gouvernement a annoncé que le masque sera obligatoire partout en France dans les lieux publics clos dès la semaine prochaine, alors qu'il l'est sur l'Ile d'Yeu depuis le début, "ça nous paraissait censé d'adopter cette stratégie, visiblement l'histoire nous donne raison donc c'est plutôt positif" affirme Bruno Noury qui espère que cette loi facilite la vie des commerçants qui font face à quelques récalcitrants. Concrètement qu'est-ce que cela change pour l'Ile d'Yeu ? Dans la pratique, pas grand chose, car le masque était déjà obligatoire dans tous les commerces de l'île (ainsi que dans tous les transports au niveau national), mais du côté juridique, la Gendarmerie va maintenant pouvoir verbaliser les contrevenants et demander la fermeture administrative des commerces ne respectant pas les règles.

➡️ La bonne nouvelle vient de l'Agence Régionale de Santé, qui va organiser sur l'Ile d'Yeu deux dates de dépistage massif dans les jours qui arrivent. Ce sera une campagne de dépistage gratuit par PCR, ouvert à tous, symptomatiques ou non, avec une capacité de 1000 à 1500 tests/jour. Depuis la semaine dernière les pharmacies sont aussi autorisées à effectuer des tests sérologiques rapides, ça arrivera bientôt sur l'île, on en parlera plus en détails avec Pierre-Alain Lapicorey la semaine prochaine.

➡️ L'été est l'occasion aussi de rappeler les autres dangers qui peuvent survenir : Le Dr Woessner, médecin-pompier, cite par exemple les chutes de vélos, mais surtout l'alcool, responsable selon lui de 90% des consultations et interventions des secours la nuit. Avec les renforts saisonniers et les moyens disponibles, ce sont au maximum 3 interventions de secours à la personne qui peuvent être réalisées en même temps, et c'est très régulièrement le cas "on a souvent les 3 ambulances à la suite à l'hôpital".

Le manque de surveillance des enfants est également évoqué par l'adjudant-chef Van Weymeersch "on se retrouve avec des enfants de 6 à 10 ans livrés à eux-mêmes dans les chemins de l'île à aller à la plage tous seuls et c'est très difficile de retrouver leurs parents ou grand-parents". En ce moment, beaucoup de contrôles routiers sont effectués et "il n'y aura aucune tolérance sur les comportements à risque". Il alerte aussi sur la consommation d'alcool chez les mineurs, qui est interdite sur la voie publique.

➡️ Depuis le début de l'été, les ambassadeurs de santé, financés par l'ARS, sont présents pour faire de la prévention et donner quelques renseignements touristiques. Un spectacle de rue proposé par le CCAS et créé par une compagnie d'improvisation théâtrale se produira sur la Place la Pylaie dimanche 19, lundi 27 et jeudi 5 août à 19h sur le thème des gestes barrières.

➡️ Durant toute l'émission, les quatre intervenants insistent sur l'importance des gestes barrières et l'enjeu économique et sociale pour l'Ile d'Yeu :

- Les structures médicales ne seraient pas adaptés pour une explosion de cas de Covid-19

- Les évacuations sanitaires sont longues, couteuses et mobilisent beaucoup de monde

- Les secours sont déjà débordés par les autres interventions qui se multiplient l'été

- La fermeture d'un ou plusieurs commerces serait catastrophique pour leur économie

- Une contamination ces jours-ci conduirait vers une explosion de cas en plein 15 août

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article