Déconfinement : émission spéciale du vendredi 3 juillet

03 juillet 2020 - 1420 vues
Télécharger le podcast

La saison d'été commence, mais le virus est toujours là ! Toutes les nouvelles du déconfinement dans notre émission hebdomadaire, avec aujourd'hui :

- Bruno Noury, maire de l'Ile d'Yeu

- Carole Charuau, 1ère adjointe et conseillère départementale

Résumé des points abordés cette semaine :

➡️ Depuis la dernière émission vendredi dernier il n'y aurait à priori pas de nouveau cas de coronavirus détectés. Des tests sont régulièrement effectués, notamment pour des personnes devant se faire hospitaliser. Concernant les tests sur les eaux usées, ils vont être faits sur tout le département, ce qui explique l'attente de réponse assez longue.

➡️ Les ambassadeurs de santé ont commencé leur travail, ils ont été formés par l'IREPS, mais également par l'Office de Tourisme car, en plus de leur mission principale de rappeler l'importance des gestes barrières, ils pourront aussi orienter les personnes et répondre aux demandes d'ordre touristique. Ils seront surtout présents aux arrivées des bateaux et sur les marchés.

➡️ "Il ne faut pas se relâcher !", M. le Maire insiste sur le respect des gestes barrières. Avec le brassage de population cet été, c'est presque certain qu'il y aura de nouveaux cas, le but des gestes barrières est d'éviter de faire circuler le virus à grande échelle et de pouvoir remonter plus facilement la chaine de transmission. La formation d'un cluster sur l'île entrainerait de graves répercussions (fermeture des certains commerces, peut-être un confinement partiel, etc...). Pour identifier plus rapidement les personnes ayant été en contact avec le virus, Carole Charuau rappelle l'importance de l'application Stop Covid.

Pour les personnes atteintes du coronavirus qui voudraient s'isoler de leur proches, des logements ont été mis à leur disposition, il s'agit de l'ancien presbytère de Saint-Sauveur.

➡️ Un auditeur, qui s'étonnait de voir des personnes sans masque sur le marché de Port-Joinville, interpelle Bruno Noury sur l'absence d'agents de Police Municipale à ce moment-là. Celui-ci répond que la Police Municipale ne peut pas être sur les deux marchés en permanence, il rappelle qu'il y va de la responsabilité de chacun de respecter ces règles. Le port du masque fait partie des conditions d'ouverture du marché, si ce n'est pas respecté, il pourra être fermé par la Préfecture. Les ambassadeurs de santé évoqués précédemment seront aussi là pour renforcer la présence sur le terrain et faire de la pédagogie.

➡️ Toujours sur le respect des gestes barrières, les cafetiers ont alerté sur leur impuissance face à certains clients récalcitrants et à un gros relâchement passé une certaine heure. Une réunion à ce sujet va donc avoir lieu en leur compagnie et avec les forces de l'ordre. Les cafetiers seront soutenus, ils sont là pour faire leur travail, pas pour passer leur temps à faire la police.

➡️ Pour finir, Carole Charuau annonce que le plus dur est à venir, la deuxième vague sera surtout économique et la Mairie sera très vigilante et à l'écoute. Les commerçants sont sur le pied de guerre pour cet été, ils espèrent une saison et arrière-saison correctes, mais malheureusement ne récupéreront pas ce qui a été perdu pendant le confinement.

⚠️ Prochaine émission vendredi prochain.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article