Jeudi 26 Septembre 2019 : Prospections archéologiques à l'Ile d'Yeu

26 septembre 2019 - 429 vues
Télécharger le podcast

Début septembre, l'éperon barré de la pointe du Châtelet à l'Ile d'Yeu a fait l'objet de prospections archéologiques magnétiques. Rencontre avec Thomas Vigneau, archéologue au Conseil Départemental, qui nous explique cette technique utile avant de procéder à des fouilles.

Le système GPS ci-dessus va servir à établir un relevé topographique de la zone. Couplé à un récepteur portable (ci-dessous), il va permettre une précision centimétrique.

Ensuite, pour obtenir une coupe détaillée de l'intérieur du rempart, on utilise un résistivimètre (photo ci-dessous) : Plusieurs électrodes sont enfoncées dans le sol à intervalles réguliers, du courant est envoyé et on mesure la résistance entre deux électrodes, différente selon la matière que le courant rencontre (terre, pierre, bois, etc.).

Le résultat (ci-dessous) qui apparait sur l'appareil montre la "coupe" du rempart et les différentes résistances rencontrées par le courant. Ce résultat brut n'est pas très explicite, mais une fois intégré dans un logiciel 3D et modélisé en fonction de la topographie, on se rendra mieux compte de ce qui constitue le rempart.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article