Coronavirus : émission spéciale du vendredi 21 août

23 août 2020 - 2543 vues
Télécharger le podcast

L'épidémie de Covid-19 à l'Ile d'Yeu continue, retrouvez toutes les nouvelles de la semaine avec :

- Carole Charuau, 1ère adjointe et conseillère départementale

- Adjudant-chef Richard Van Weymeersch, commandant de la brigade de Gendarmerie de l'Ile d'Yeu

Résumé :

➡️ Avant de parle de l'épidémie, Carole Charuau tenait à informer la population sur un problème de traversée avec la Compagnie Vendéenne. En effet, en raison de la météo, celle-ci a annulé toutes ses traversées pour le vendredi et le samedi matin. Environ 600 personnes se sont retrouvées dans l'impossibilité de quitter l'île et certaines sans logement. L'office de tourisme était chargé de trouver des hébergements.

➡️ Concernant l'épidémie, 2 nouveaux cas symptomatiques ont été dépistés positifs. Les cas contact seront testés dès la semaine prochaine (à J+7). Pour l'instant l'ARS n'a pas prévu de nouvelle campagne de dépistage massif.

Cette semaine, les analyses des eaux usées n'ont révélé aucune trace du virus. On rappelle que ces prélèvements, qui se font le lundi à la station d'épuration, ne concernent que les habitation reliées au tout-à-l'égout (environ 70% des maisons).

➡️ L'adjudant-chef Van Weymeersch alerte sur le non-respect des gestes barrières la nuit, surtout par les 15/25 ans hors des bars. Outre le fait de propager le virus entre eux, ils peuvent surtout contaminer leurs proches les plus fragiles. Vous êtes potentiellement porteurs du virus, sans forcément le savoir, même sans symptômes vous pouvez le transmettre. Il leur adresse un message : Après les vacances, avant de reprendre votre vie normale et de retrouver vos amis et votre famille, faites vous tester, vous pourriez contaminer vos grands-parents, ce qui peut être catastrophique.

A part l'épidémie, des nombreuses dégradations ont été relevées, pas plus que d'habitude, selon Richard Van Weymeersch, mais plus choquantes, comme le vol de "la Gargourite" ou plus récemment la dégradation sur la stèle en hommage aux victimes du Sequana.

Attention, après l'été, le virus circulera toujours et les gestes barrières devront encore être respectés même si la population va diminuer. La Gendarmerie procédera toujours à des contrôles et sera plus répressive, comme demandé par la Préfecture.

➡️ Comme annoncé lors de la précédente émission, le masque ne sera pas obligatoire dans les rues du port, mais fortement recommandé en cas de forte affluence. Il sera d'ailleurs obligatoire en entreprise dès le 1er septembre (hors bureaux individuels), tout comme il l'est aujourd'hui dans les lieux publics.

➡️ La rentrée scolaire approche, Carole Charuau annonce que la restauration scolaire reprendra en essayant au maximum de respecter les règles sanitaires. A noter que le masque sera obligatoire pour les élèves de plus de 11 ans et ne sera pas fourni par les établissements.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article