Covid-19 : émission spéciale du vendredi 2 avril 2021

02 avril 2021 - 2324 vues
Télécharger le podcast

A la veille d'un grand week-end et d'un nouveau confinement, quelle est la situation sanitaire sur l'Ile d'Yeu ? Réponse dans notre émission spéciale hebdomadaire avec :

- Bruno Noury, maire de l'Ile d'Yeu

- Carole Charuau, première adjointe et conseillère départementale

- Dr Pierre Viguier, médecin généraliste responsable du centre de vaccination

Résumé de l'émission :

Après réception de tous les résultats manquants lors de la dernière émission, ce sont 205 tests qui ont été effectués dont 24 sont revenus positifs. Maintenant, en raison de la forte demande d'analyses dans le département, les laboratoires se retrouvent un peu débordés et les résultats des tests vont prendre un peu de retard. Pour cette semaine, on peut déjà annoncer 7 cas positifs sur 116 prélèvements analysés, mais une soixantaine de résultats sont encore attendus. Il s'agit de personnes de tous les âges entre 3 et 70 ans, pour des symptômes allant d'un simple rhume à une évacuation sanitaire pour une personne fragile.

Concernant les eaux usées, après un pic à plus de 100.000 la semaine dernière, le taux du virus est redescendu à 25.000, pour remonter à 40.000 dans les analyses de lundi 29 mars. Le virus de la Covid-19 circule donc activement sur l'île, surtout dans la sphère familiale alerte le Dr Pierre Viguier, qui conseille fortement aux familles vouant fêter Pâques de se retrouver plutôt à l'extérieur et pas à plus de 6 personnes.

Ce week-end pascal plusieurs bateaux des compagnies Yeu-Continent et Vendéenne affichent complet, mais qu'en est-il réellement ? Après les avoir consultées, Carole Charuau annonce pour ce week-end l'arrivée de 5380 personnes et le départ ensuite de 3819 d'entre elles. Ce sont donc environ 1500 personnes qui resteront se confiner sur l'île (puisque les déplacements entre régions seront interdits à partir de mardi, sauf motifs impérieux). C'est plutôt une bonne nouvelle car ces gens-là vont consommer sur l'île admet la première adjointe qui redoute un début de saison moins fréquenté qu'avant. "On ne fait pas face un afflux massif", ajoute Bruno Noury, tout en rejetant les accusations de certaines personnes envers "ceux qui vont ramener le virus sur l'île", car le virus circule déjà activement dans les familles islaises.

La vaccination va prendre de l'ampleur annonce le Dr Viguier, 500 premières injections ont été effectuées en mars et un millier sont d'ores et déjà prévues pour le mois d'avril. A partir de la semaine prochaine les rendez-vous seront ouverts aux plus de 70 ans et les tranches d'âges descendront au fur et à mesure. La plateforme téléphonique habituelle (02.51.26.08.02) sera donc ouverte mercredi 7 avril, ainsi que les réservations sur internet via Doctolib qui devraient être opérationnelles mardi prochain.

A partir de mardi, les écoles et le périscolaire seront fermés, sauf pour les enfants prioritaires, le problème c'est que la liste n'est pas encore connue et c'est compliqué pour organiser ne serait-ce que le ramassage scolaire. Les vacances scolaires de printemps ont donc été décalées du 12 au 25 avril pour toutes les zones, mais les accueils de loisirs seront ouverts pour les enfants prioritaires.

Ce nouveau confinement est donc synonyme de restrictions de déplacements. Si les sorties seront libres sans limite de temps entre 6h et 19h sans attestation dans un rayon de 10km (soit l'entièreté de l'île), il faudra tout de même en remplir une si vous devez vous rendre sur le continent pour un motif autorisé, et ce jusqu'au 3 mai minimum. Contrairement au premier confinement, les activités nautiques restent autorisées (mais dans un rayon de 10km du domicile), ainsi que les sports individuels. La bibliothèque municipale est également ouverte.

Les commerces et rayons non-essentiels seront aussi fermés, Carole Charuau a d'ailleurs une pensée pour les nouveaux commerces qui viennent d'ouvrir et qui devront fermer aussitôt, et qui n'auront le droit à aucune aide.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article