Covid-19 : émission spéciale du vendredi 26 mars 2021

26 mars 2021 - 2869 vues
Télécharger le podcast

L'épidémie prend de l'ampleur jour après jour et l'Ile d'Yeu n'est pas épargnée, heureusement la vaccination va s'intensifier. Toutes les informations sur la situation sanitaire dans notre émission hebdomadaire, avec cette semaine :

- Carole Charuau, 1ère adjointe et conseillère départementale

- Dr. Pierre Viguier, médecin généraliste chargé du centre de vaccination

- Maj. Richard Van Weymeersch, commandant de la brigade de Gendarmerie de l'Ile d'Yeu

Résumé de l'émission :

Cette semaine, environ 200 tests ont été réalisés pour une vingtaine de cas positifs, et d'autres résultats sont encore en attente. Il s'agit de personnes entre l'adolescence et une soixantaine d'années avec des symptômes variés, l'une d'entre elles a d'ailleurs été évacuée au CHD de La Roche-sur-Yon, rejoignant deux autres islais hospitalisés depuis plus d'un mois. Le docteur Viguier alerte sur la situation à l'hôpital départemental qui se complique de jour en jour, comme la tendance nationale.

Carole Charuau en profite pour remercier le travail des médecins qui effectuent notamment un deuxième traçage des cas-contact au niveau local, mais qui commencent un peu à être dépassés par l'augmentation des cas positifs, du nombre de tests et par la vaccination qui s'intensifie.

Pour Pierre Viguier les contaminations se font lors de rassemblements familiaux : "c'est absolument lié à ces réunions, si on veut limiter les chaines de contacts, il faut limiter le nombre de personnes à table". Les longs repas en famille en intérieur, notamment pour les fêtes de Pâques sont une "mauvaise idée" selon lui, il recommande plutôt des rassemblements en extérieur mais toujours en petits groupes.

En parlant de rassemblements, le Major Van Weymeersch rappelle que les réunions de plus de 6 personnes sont toujours interdites sur la voie publique (et le masque toujours obligatoire). En raison de la progression de l'épidémie le Gouvernement a donc demandé à renforcer les contrôles, une directive qui sera également appliquée sur l'île. Les verbalisations pour non respect du couvre-feu ont d'ailleurs augmenté.

Il alerte aussi sur le couvre-feu, celui-ci est à peu près bien respecté sur l'île, mais même en respectant les horaires, le fait d'inviter des amis et faire la fête dans un espace confiné sans le respect des gestes barrières est déjà en soi une grande prise de risques !

Concernant les eaux usées, le taux de virus a pratiquement triplé cette semaine pour arriver à 102.000 g/L, le plus haut taux depuis le début de l'année. Ceci prouve que l'épidémie circule donc bien sur l'Ile d'Yeu et qu'il faut redoubler de vigilance.

Parlons vaccination maintenant, pour le docteur Viguier "c'est la première semaine où l'on vaccine réellement". En effet, après les quelques mésaventures lors de l'ouverture et les (très) faibles dotations en vaccins au début, la machine est désormais lancée ! Le centre arrive à vacciner une cinquantaine de personnes par après-midi et les dotations vont doubler dans les prochaines semaines. Mais Pierre Viguier cherche augmenter la capacité de vaccination du centre islais, avec un objectif de 3.000 primo-vaccinations réalisées à la fin du mois de juin. Pour relever ce défi, un appel est lancé pour aider l'équipe médicale, principalement à des infirmiers à la retraite présents sur l'île.

De plus, devant l'augmentation de la vaccination, la prise de rendez-vous sera bientôt possible via le site internet Doctolib, en plus du numéro de téléphone habituel.

Pour finir, Richard Van Weymeersch veut mettre fin aux messages de stigmatisation et de discrimination qui déferlent sur les réseaux sociaux envers les touristes, et plus particulièrement les Parisiens, accusés de ramener le virus sur l'île. Ce qui est faux car la population de l'île se déplace aussi régulièrement sur le continent et peut aussi bien se faire contaminer. Pour preuve, la grande majorité des cas positifs sont des personnes de l'Ile d'Yeu.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article